À l'époque, les gens ne vivaient pas en plaine comme c'est le cas aujourd'hui. Ils s'étaient installés sur les flancs des collines alentours pour diverses raisons : débordements fréquents du fleuve Ticino, malaria le long de ses rives, ou encore incursions militaires des armées qui se disputaient Bellinzone, alors importante voie d'accès aux Alpes.

Le magnifique hameau de Curzútt, avec ses constructions en pierres, ses petits jardins et ses cultures de céréales et de vigne en terrasses, a été superbement restauré ces dernières années par la Fondation Curzútt - San Barnárd (plus de CHF 6 millions d'investissements).

Cette opération n'avait pas pour but de créer un musée à ciel ouvert, mais bien un lieu de vie qui accueille aujourd'hui une auberge et un restaurant d'excellente qualité. Un certain nombre de bâtiments et de murs en pierres sèches ont été rénovés, ainsi que l'ancien sentier muletier. Un bel espace de jeux pour les plus jeunes a aussi été aménagé.

En savoir plus :

Réserver